Livraison offerte
100% clients satisfaits
Satisfait ou remboursé
Support réactif
Paiements sécurisés
Avec les Méduses, Chaussures de Plage obligatoire

nature -

Avec les Méduses, Chaussures de Plage obligatoire

Il n'y a pas beaucoup de choses plus agréables que de passer une journée à la plage. Difficile d'imaginer plus agréable que de s'éclabousser dans les vagues et prendre du plaisir avec les sports nautiques. Cependant, le moindre faux pas et une méduse peut venir gâcher la journée. Un moyen simple de protéger vos pieds des blessures est d'enfiler une paire de chaussures d'eau. Elles offrent une protection bien plus performante que les chaussures d'été habituelles. Nous allons dans cet article vous parlez méduses, chaussures et autres dangers !

Qu'est ce qu'une méduse ?

Fascinante, élégante et mystérieuse à observer dans l'eau, la méduse se transforme en une tache beaucoup moins fascinante si on la sort de l'eau. En effet, les méduses sont composées à 95 % d'eau.

Dépourvue de cerveau, de sang ou même de cœur, la méduse est une créature assez simple. Elles sont composées de trois couches : une couche externe, appelée épiderme, une couche intermédiaire constituée d'une substance épaisse, élastique et gélatineuse, appelée mésoglée, et une couche interne, appelée gastroderme. Un système nerveux élémentaire, ou réseau nerveux, permet aux méduses de sentir, de détecter la lumière et de répondre à d'autres stimuli. La simple cavité digestive de la méduse fait office d'estomac et d'intestin, avec une seule ouverture pour la bouche et l'anus.

Ces simples invertébrés sont membres de la famille des cnidaires, qui comprend des créatures telles que les anémones de mer, les fouets de mer et les coraux. Comme tous les membres de sa famille, les parties du corps de la méduse rayonnent à partir d'un axe central. Cette "symétrie radiale" permet aux méduses de détecter et de réagir à la nourriture ou au danger provenant de n'importe quelle direction.

Les méduses ont la capacité de piquer avec leurs tentacules. Bien que la gravité des piqûres varie, chez l'homme, la plupart des piqûres de méduses ne provoquent qu'une gêne mineure.

 

Chaussures méduses d'Aquashoes

Comment éviter les piqures de méduses ?

Rien ne vaut les vacances pour s'amuser sur l'eau. Cependant, les infections cutanées, les morsures et les piqûres résultant d'un contact avec la faune et la flore marines font partie des blessures les plus courantes chez les touristes se rendant sur les îles ou sur les littoraux. Selon certaines estimations, jusqu'à 150 millions de piqûres de méduses se produisent chaque année dans le monde. Avant d'entrer dans l'eau, vous pouvez limiter le risque de blessure en vous informant sur la vie marine locale et les conditions de baignade.

Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour prévenir les piqûres de méduses :

  • Évitez de vous baigner dans la mer lorsque des panneaux d'avertissement concernant les méduses sont affichés,
  • Ne touchez pas les méduses dans l'eau ou sur la plage,
  • Préparez une trousse de premiers soins et apportez-la à la plage,
  • Assurez-vous que vos vaccins de routine sont à jour, y compris la protection contre le tétanos,
  • Portez une combinaison intégrale si le risque méduse est avéré,
  • Mettez des chaussures d'eau dans des eaux peu profondes ou dans des zones rocheuses,
  • Faites du bruit ou tapez du pied lorsque vous marchez dans des eaux peu profondes pour faire comprendre aux créatures marines que vous approchez,
  • Lorsque vous allez ramassez des coquillage ou à la pêche aux crustacés, ne mettez vos mains que là où vous pouvez les voir et évitez de mettre vos mains ou vos pieds sous des renfoncements où des animaux pourraient se cacher,
  • Vous pouvez également vous baigner près d'un maître-nageur qui pourra vous donner les premiers soins ou, si vos symptômes sont graves, appeler une ambulance.

 

Chaussures de plage Aquashoes

Des méduses, mais pas seulement

Les méduses ne sont pas les seules créatures marines que vous risque de croisez lors de vos prochaines vacances à la mer. Certaines d'entre elles peuvent faire de la rencontre un moment douloureux. Il existe trois types de blessures associées aux animaux marins :

  • Les toxines de contact : piqûres causées par les méduses, anémones de mer, le corail, les éponges et les oursins
  • Les toxines injectées : envenimation causée par les raies, les vives et les rascasses.
  • les morsures de prédateurs comme le barracuda, la murène, le serpent de mer et le requin.

Les blessures causées par les animaux marins sont plus ou moins graves : lésions, éruptions, brûlures, démangeaisons et douleurs au contact, vomissements, collapsus cardiovasculaire, stress respiratoire et paralysie. Même les petites abrasions et coupures peuvent provoquer des infections lorsque des bactéries, des virus ou d'autres agents pathogènes pénètrent dans l'organisme. Il est important de garder les plaies propres à tout moment.

Les animaux marins ne piquent ou ne mordent généralement les humains que lorsqu'ils sont touchés ou menacés. Gardez une distance respectueuse avec toute vie marine que vous rencontrez et évitez de toucher les coraux et les éponges.

Les blessures marines surviennent souvent lorsque des personnes marchent sur des animaux qui piquent ou mordent dans des eaux peu profondes. A ce titre, une paire de chaussures de plage est un accessoire de protection indispensable. Notez que les chaussures fines offrent peu de protection contre les animaux à épines, comme les oursins.

Il est particulièrement important que les voyageurs souffrant de maladies préexistantes telles que l'affaiblissement du système immunitaire, le diabète, les maladies rénales, les maladies du foie, le cancer, les troubles sanguins ou le VIH soient conscients des risques d'infection lorsqu'ils entrent en contact avec des animaux marins.

Certaines morsures et piqûres sont mineures, peuvent être traitées avec les premiers secours et ne nécessitent pas de soins médicaux. Cependant, il se peut que vous deviez consulter pour gérer la douleur, retirer les morceaux de corail, les nématocystes récalcitrants, et pour nettoyer correctement la plaie.

Pour les plaies perforantes, il est également prudent de se faire vacciner contre le tétanos (même si vous êtes à jour), ainsi que de se faire prescrire des corticostéroïdes et des antibiotiques pour prévenir les infections. Par exemple, les infections dues à la bactérie Mycobacterium marinum provoquent des lésions cutanées, tandis que Vibrio vulnificus et Vibrio parahemolyticus peuvent causer des infections de plaies et des maladies gastro-intestinales en cas d'ingestion. Indiquez à votre médecin si vous avez été dans de l'eau douce ou de l'eau de mer. Si votre médecin envoie un échantillon au laboratoire, ce dernier devra peut-être faire des ajustements pour compenser la présence d'eau salée.

La prise d'un antihistaminique après un contact avec une toxine libérée par des animaux marins est également recommandée pour prévenir une réaction allergique. Faites attention à l'apparition de symptômes d'anaphylaxie, une réaction allergique grave et potentiellement mortelle à la toxine. Demandez des soins médicaux d'urgence si la personne a du mal à respirer, si elle change de conscience ou si elle perd connaissance.

Blessures dues aux toxines de contact

En général, les blessures causées par les méduses, les éponges, le corail, le corail de feu, les anémones et les oursins provoquent des rougeurs, des gonflements, des éruptions cutanées, des brûlures, des démangeaisons et des douleurs au contact. Par exemple, s'il reste enfoncé dans la peau, le corail peut provoquer des douleurs et des irritations pendant des semaines. Notez que les anémones, certains coraux et les méduses libèrent des nématocystes dans la peau, rendant la blessure très douloureuse. Pour désactiver les nématocystes, il faut toujours rincer à l'eau de mer ou à l'eau salée, puis utiliser abondamment du vinaigre.

Éponges

Rincer et sécher, soulever les pointes avec du ruban adhésif, appliquer un corticostéroïde topique pour réduire l'inflammation et prendre un antihistaminique.

Corail

Enlever le corail incrusté en le rinçant avec de l'eau de mer ou une brosse à récurer et appliquer un antibiotique topique.

Oursin

Retirez les épines, nettoyez la plaie, faites-la tremper dans de l'eau chaude et appliquez un antibiotique topique.

Anémones

Enlever les tentacules, rincer à l'eau de mer, utiliser de la glace pour soulager la douleur, appliquer de l'hydrocortisone et prendre un antihistaminique.

méduse évoluant dons une eau bleu roi

Blessures dues aux toxines injectées

Si du venin est injecté dans votre corps par une raie ou une vive, consultez immédiatement un médecin pour un traitement approprié de la plaie, qui consiste notamment à tremper la zone touchée dans de l'eau chaude pendant 30 à 90 minutes. Renseignez-vous pour savoir si un anti venin contre la raie est disponible.

Traitement des morsures de prédateurs

La majorité des morsures de prédateurs sont le résultat d'une provocation. Ces types de blessures sont fréquents chez les pêcheurs. Si vous êtes mordu par un grand barracuda, une murène, un serpent de mer ou un requin comme le grand blanc, le tigre ou le requin-marteau, consultez immédiatement un médecin. Notez que malgré les reportages des médias sur les attaques de requins, il y a environ 50 incidents impliquant des humains par an et environ 10 % d'entre eux sont mortels.

Plaies perforantes et coupures

Portez des chaussures aquatiques pour protéger vos pieds des plaies perforantes et des coupures causées par des coquillages, du verre brisé et d'autres objets pointus. N'allez pas dans l'eau si votre peau est coupée, les bactéries présentes dans les océans et les lacs peuvent provoquer une infection. Pour éviter les complications d'une plaie perforante, consultez un podologue pour un traitement dans les 24 heures.

Brûlures

Les pieds aussi attrapent des coups de soleil. Des cancers de la peau rares mais mortels peuvent apparaître sur le pied. N'oubliez pas d'appliquer de la crème solaire sur le dessus et le dessous de vos pieds.

Le sable, les trottoirs et les surfaces pavées deviennent chauds sous le soleil d'été. Portez des chaussures de plage pour protéger vos semelles des brûlures, surtout si vous êtes diabétique.

Blessures à la cheville, douleurs à la voûte plantaire et au talon

La marche, la course à pied et les autres sports sur des surfaces molles et irrégulières comme le sable entraînent souvent des douleurs à la voûte plantaire, au talon, des entorses de la cheville et d'autres blessures. Les chaussures aquatiques conçues pour le sport offrent l'amortissement du talon et le soutien de la voûte plantaire qui font défaut aux tongs et aux sandales. En cas de blessure, utilisez le repos, la glace, la compression et l'élévation pour soulager la douleur et l'enflure. Toute blessure qui ne disparaît pas au bout de quelques jours doit être examinée par un podologue.


Risques liés au diabète

Les 5 millions de français atteints de diabète sont confrontés à de sérieux risques pour leurs pieds à la plage. Cette maladie entraîne une mauvaise circulation sanguine et un engourdissement des pieds. Un diabétique peut ne pas ressentir la douleur d'une coupure, d'une plaie perforante ou d'une brûlure. Tout type de lésion cutanée sur un pied diabétique peut s'infecter et s'ulcérer si elle n'est pas remarquée immédiatement. Les diabétiques doivent toujours porter des chaussures d'eau pour aller à la plage, et les enlever régulièrement pour vérifier qu'il n'y a pas de corps étrangers comme du sable ou des coquillages qui peuvent causer des plaies, des ulcères et des infections.

 Chaussures de plage Aquashoes

Que faire en cas de piqure de méduse ?

Prioritairement, demandez de l'aide à un maître-nageur ou à une personne formée aux premiers secours. S'il n'y a pas d'aide disponible, voyez ci-dessous ce que vous devez faire et ce que vous ne devez pas faire. Il s'agit notamment de :

  • rincez la zone touchée avec de l'eau de mer (pas d'eau douce),
  • Mettez beaucoup de vinaigre sur les piqûres de méduses. Cela empêche les nématocytes qui n'ont pas encore libéré de venin de le faire. Si le vinaigre n'est pas disponible, lavez avec de l'eau de mer,
  • retirez les épines de la peau à l'aide d'une pince à épiler ou de la tranche d'une carte bancaire,
  • plongez la zone affectée dans de l'eau très chaude (aussi chaude que possible) pendant au moins 30 minutes. Utiliser des linges ou des serviettes chaudes si vous ne pouvez pas tremper la zone,
  • prenez des analgésiques comme le paracétamol ou l'ibuprofène,
  • lavez le maillot de bain en machine.

Ce qu'il ne faut pas faire en cas de piqure de méduse :

  • On vous a peut-être dit d'uriner sur les piqûres de méduses. Ne suivez pas ce conseil. Uriner, frotter la plaie avec du sable ou se rincer à l'eau douce active les nématocystes coincés dans la peau,
  • Ne pas appliquer de glace ou une poche froide,
  • Ne pas toucher les épines à mains nues,
  • Ne pas couvrir ou fermer la plaie,

Rendez-vous dans un centre médical si vous avez :

  • une douleur intense qui disparaît pas,
  • été piqué au visage ou aux parties génitales,
  • des difficultés à respirer,
  • une douleur dans la poitrine,
  • des convulsions,
  • un gonflement important autour de la zone touchée,
  • un saignement important,
  • des vomissements,
  • des étourdissement ou une perte de conscience,

Les piqûres de méduses peuvent également provoquer des zones circulaires en relief sur la peau (zébrures)

Méduse morte échouée sur le sable de la plage

Protégez vos pieds des méduses, portez des chaussures de plage

La faune marine regorge de créatures plus moins accueillantes et il faut en avoir conscience lorsque vous évoluez dans l'eau. Votre équipements et votre attitude doivent être adaptés à votre environnement et aux dangers qu'il peut représenter. Chez aquashoes, pour éviter les blessures causées par les méduses, nous prônons le port de chaussures de plage




Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés